Ecrire un roman : créer des personnages

Vous avez construit votre scénario et votre univers. Maintenant, je vous propose de créer vos personnages. Ne criez pas ! Je ne suis pas folle et je me doute qu’après tout le travail que vous avez déjà fourni, vous avez en tête vos héros. Mais d’en posséder une image mentale et même un état civil ne suffit pas. En effet, pour leur donner vie et permettre aux lecteurs de se les approprier, vous devez les connaître profondément et vous assurer qu’ils peuvent tenir le rôle que vous leur attribuez dans votre histoire. Pour cela, ils doivent remplir trois critères :

  • Être différents, spéciaux et dans tous les cas mémorables.

Vos personnages principaux doivent être uniques et identifiables. Prenez le temps de bien les construire.

  • Êtres crédibles et en adéquation avec l’histoire

En effet, vos héros doivent afficher des traits de caractère inhabituels, mais ils doivent surtout s’accorder complètement avec votre histoire.

  • Être profonds, voire complexes.

Pour cela, attachez-vous à répondre à certaines questions qui vous obligeront à étoffer les attributs de vos protagonistes.

Pour mener à bien cette lourde tâche, je vous propose de créer des fiches pour chacun d’entre eux.

Initialement, la technique de la fiche de personnage est issue des jeux de rôle. Tous les écrivains ne se contraignent pas à monter ce canevas, mais je vous y encourage. En effet, submergé par les détails, les scènes complexes et les divers rebondissements, l’auteur peut perdre le fil de son histoire en se laissant entraîner par son enthousiasme et son plaisir de rédiger. Au milieu de votre récit, vous pouvez tout à fait oublier la couleur des yeux que vous avez attribuée à tel ou tel personnage tout au début de votre intrigue.

La fiche vous permet :

  • De créer les caractéristiques de chaque personnage
  • De rectifier ou d’ajouter des informations en cours de récit si cela s’avère indispensable.
  • De vous éviter les erreurs tout en libérant votre mémoire

En premier lieu, établissez la carte d’identité de votre personnage : nom, prénom, âge, date et lieu de naissance, taille, poids, couleur des yeux, cheveux et toutes les autres caractéristiques physiques qui vous viennent à l’esprit. Vous peignerez ainsi une première image de celui qui vous accompagnera pendant de nombreuses semaines.

En deuxième lieu, étoffez toutes ces informations en vous posant les bonnes questions. Je vous en propose une liste non exhaustive ci-dessous :

  • Où habite-t-il actuellement ?
  • Que pouvez-vous raconter sur ses parents et quelle relation entretient-il avec eux ?
  • Que pouvez-vous préciser sur ses frères et sœurs ?
  • Quelle place tient-il au sein de sa famille ?
  • Votre personnage est-il marié, en couple ou célibataire ?
  • A-t-il des enfants et des petits-enfants ?

En troisième lieu, attelez-vous à décrire son enfance :

  • Quel type d’éducation a-t-il subi ?
  • Quelles écoles a-t-il fréquentées et dans quelles villes se situaient-elles ?
  • Se classait-il dans les bons ou les mauvais élèves ?
  • Avait-il des amis ?

En quatrième lieu, approfondissez sa vie actuelle :

  • Comment se comporte-t-il en société ?
  • Quelle profession exerce-t-il ?
  • Comment se portent ses finances ?
  • Comment s’habille-t-il ?
  • Décrivez ses habitudes, ses passions, ses rêves.

À ce stade, vous doutez de l’utilité de toutes ces informations, vous êtes convaincus que certains détails n’apporteront rien à votre histoire. Vous avez raison, mais cette construction précise vous permet de vous approprier votre héros, de lui donner vie. De plus, ces éléments qui vous semblent superficiels peuvent expliquer certains comportements de votre protagoniste.

Ne vous contentez pas du minimum et n’hésitez pas à prendre votre crayon si vous avez quelques capacités artistiques pour dessiner celui que vous avez en tête. Vous pouvez également chercher sur le Net, une photo qui correspond au mieux au personnage que vous voulez créer. Tout peut se révéler important : une attitude, une allure, une cicatrice…

Bien sûr, le caractère paraît toujours plus difficile à construire, mais accrochez-vous !

Établissez une liste de ses qualités et de ses défauts et surtout, n’oubliez pas de lui attribuer un ou des buts. L’objectif de votre ou de vos protagonistes se situe au cœur de l’intrigue. Ils sont orientés vers un projet à accomplir qui justifie le développement de votre histoire. Pour vous permettre de baliser votre récit, évaluer les motivations ou les blocages de votre héros, apporte également une piste de travail idéale.

Au fil de votre rédaction, avec cette fiche vous maintiendrez le cap, vous ne pouvez pas laisser votre personnage principal seul au bord d’une falaise si dans sa description, vous avez annoncé qu’il souffrait de vertiges. À moins que votre histoire implique qu’il tombe ! Mais même si votre construction doit se baser sur une vraie cohérence, gardez à l’esprit que vous vous trouvez face à un humain qui peut quelquefois agir de manière illogique ou contradictoire et sortir de ses gonds. La vie n’est pas un long fleuve tranquille.

Ses émotions gouverneront également votre héros. Il peut souffrir d’une dépression, d’une maladie, avoir une mauvaise opinion de lui-même. Tous ces éléments peuvent modifier ses réactions.

Je vous invite aussi à lui tracer un passé, même si vous n’aurez pas obligatoirement besoin de le révéler aux lecteurs. En effet, les souvenirs et les vécus antérieurs construisent en partie la femme ou l’homme adulte.

Les origines de votre protagoniste déterminent partiellement ce qu’il est devenu. À nouveau, comme dans l’édification d’un univers, vous pouvez créer une frise chronologique pour chaque personnage, de la naissance jusqu’au moment où débute votre récit. Vous pouvez y inscrire le prénom de sa première petite amoureuse de l’école maternelle et aussi la date du jour où un ballon de foot lui a ouvert l’arcade sourcilière laissant cette cicatrice sur son visage. Toutes ces peccadilles rendront votre héros tangible tout d’abord pour vous et ensuite pour vos lecteurs.

Le lecteur aime les personnages typés et bien différents. Les protagonistes interchangeables et qui ressemblent en tous points au Français moyen peuvent finir par le lasser. Sortir de ces modèles trop connus donne une autre dimension à votre roman. Je vous illustre ce point. Dans certaines romances, pourquoi l’homme est-il toujours représenté musclé, grand et riche face à une partenaire blonde, un peu niaise et en admiration devant ce mâle ténébreux ? Et si vous oubliez les stéréotypes ! Si votre future amoureuse affichait un réel surpoids et votre héros, sans domicile, croyez-vous que pour cela l’histoire d’amour pourrait être moins aboutie ? J’en doute.

Vos personnages complexes et uniques marqueront votre lecteur et votre roman suivant atterrira rapidement sur sa table de chevet.

Pour suivre tous les conseils, toutes les actualités et bénéficier de nombreux avantages : inscris toi ici à la Newsletter. 

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *